Pelerins-guineeLe président guinéen a demandé à son gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires de correction « des dysfonctionnements dans l’organisation du départ des pèlerins pour la Mecque et à l’accélération du rythme des convois », rapporte l’agence APA citant de source officielle.

 

Ces instructions du président Condé pourraient certainement permettre d’améliorer l’organisation de ce pèlerinage dont les premiers convois ont pris le départ lundi dernier.

 

Plus d’une dizaine de convois, de 371 pèlerins chacun, ont été acheminés par la compagnie Turkish Airlines vers la Mecque, à ce jour, selon le secrétariat général des Affaires religieuses.

 

Des départs qui ne se font pas toujours sans difficultés pour certains pèlerins qui font face à une véritable galère pour l’obtention du passeport et du visa. A ces tracasseries il faut ajouter celles de la constitution des convois de départ où le clientélisme serait pratiqué à outrance.

 

En tout 7200 pèlerins doivent effectuer le hadj pour cette année.

 

Après deux ans d’absence, pour cause de crise sanitaire liée à l’épidémie Ebola, la Guinée a renoué avec le pèlerinage à la Mecque. APA

 

AlloConakry