Mali-munismaAu moins quatre jihadistes présumés et un militaire malien ont été tués vendredi dans l’attaque contre un camp des forces de l’ONU à Tombouctou, dans le nord du Mali, qui s’est achevée en début d’après-midi, a indiqué une source militaire malienne.

 

“Les opérations militaires pour anéantir les terroristes sont terminées dans le secteur sud de Tombouctou”, a déclaré le chef des opérations militaires de l’armée sur le terrain, faisant état d'”au moins quatre terroristes tués, dont ceux qui se sont fait exploser dans le véhicule, trois militaires maliens blessés et un autre tué”.

 

Par ailleurs, le couvre-feu en vigueur depuis un an dans la région nigérienne de Diffa (sud-est), à la frontière avec le Nigeria, a été allégé en raison de la campagne électorale pour la présidentielle du 21 février, a annoncé vendredi le maire de la circonscription. Agence

 

AlloConakry