Attaque en SomalieAu moins huit personnes, dont cinq employés de l’ONU -trois étrangers et deux gardes somaliens-, ont été tués mercredi à Mogadiscio lors d’une attaque spectaculaire menée par des insurgés islamistes shebab qui ont réussi à pénétrer dans le principal complexe des Nations unies.

 

Selon un employé local de l’ONU à Mogadiscio et une source onusienne à Nairobi, qui ont tous deux requis l’anonymat, les trois étrangers tués dans cette attaque sont un salarié de l’ONU et deux contractants. Leurs nationalités n’ont pu être confirmées dans l’immédiat.

 

Au moins trois civils somaliens ont également été tués dans les rues alentour, pris dans les échanges de tirs entre les assaillants et les forces somaliennes et de l’Union africaine (Amisom), a indiqué Abdulahi Osman, un responsable de la police somalienne.

 

L’attaque, au cours de laquelle un nombre indéterminé d’assaillants est parvenu à pénétrer dans l’enceinte onusienne, a pris fin vers 13H15 (10H15 GMT) après environ une heure et demi de combats.

 

“La situation est désormais sous contrôle et les forces de sécurité somaliennes, épaulées par les troupes de l’Amisom (Mission de l’Union africaine en Somalie) ont pris possession des bâtiments (onusiens) et éliminé les assaillants”, a déclaré  Abdulahi Osman.

 

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon est “choqué” par l’attaque.

 

“Le secrétaire général a été mis au courant de l’attaque contre l’ONU en Somalie et il est choqué”, a écrit dans un email Martin Nesirky, porte-parole de M. Ban. Agence

 

 

 

AlloConakry