Le mystère plane autour la mort sans précédent de centaines d’éléphants au Botswana au cours des deux derniers mois. Le Botswana abrite un tiers de la population d’éléphants en déclin en Afrique. Le Dr McCann, de l’organisation caritative britannique National Park Rescue, a déclaré que des collègues du pays d’Afrique australe avaient repéré plus de 350 carcasses d’éléphants dans le delta de l’Okavango depuis début mai.

En mai dernier, le gouvernement du Botswana a exclu le braconnage comme raison – notant que les défenses n’avaient pas été retirées. Le Dr McCann a également provisoirement exclu l’intoxication naturelle à l’anthrax, qui a tué au moins 100 éléphants à Botswana l’année dernière. Ils n’ont pu exclure ni empoisonnement ni maladie.

La façon dont les animaux semblent mourir – beaucoup tombent sur leurs visages – et l’observation d’autres éléphants marchant en cercle indiquent quelque chose qui pourrait potentiellement attaquer leurs systèmes neurologiques, a déclaré le Dr McCann. Agence

 

AlloAfricaNews