Quatorze civils ont été tués lundi à l’aube dans une attaque attribuée à des jihadistes dans le nord du Burkina Faso, selon un communiqué de l’armée burkinabè.

En riposte, l’armée a mené des raids dans trois provinces du nord, au cours desquels elle affirme avoir “neutralisé” (tué) “146 “terroristes”, un bilan que l’AFP n’a pas pu confirmer de source indépendante. Agence

 

AlloAfricaNews