La Coupe d’Afrique des Nations 2025, qui a été attribuée à la Guinée, pourrait finalement être délocalisée. Le Maroc, qui nourrit de grandes ambitions, se tiendrait prêt, selon la presse locale.
La CAN au Cameroun et son flot de critiques tout juste passés, il convient d’ores et déjà de se projeter sur les futures grandes échéances africaines pour la Confédération Africaine de Football (CAF).

Si la Coupe d’Afrique des Nations 2023 qui doit se disputer en Côte d’Ivoire ne semble pas particulièrement poser de problèmes, il n’en est pas de même pour l’édition 2025 qui devait se disputer en Guinée.

Ainsi, le pays est en manque sévère d’infrastructures capables d’accueillir, dans de bonnes conditions, un tel évènement. Si le gouvernement misait justement sur la compétition pour attirer les financements et participer au développement de sa nation, la Guinée pourrait simplement ne pas être prête pour 2025.

Si tel scénario venait à se produire, le Maroc, d’après Hanif Ben Barkane, se tiendrait prêt à déposer sa candidature. Le Royaume Chérifien, qui désire surtout organiser la Coupe du Monde 2030, souhaite profiter de cet évènement pour démontrer sa capacité à organiser de grands évènements. L’Algérie, par l’intermédiaire de Charaf-Eddine Amara, a également évoqué cette possibilité d’organisation d’une CAN mais ne dispose pas, pour l’heure, de l’ensemble des infrastructures dont dispose le Maroc, l’Égypte ou l’Afrique du Sud. Agence

 

AlloAfricanews