La vérité est que tout ne peut pas être consommé sans certaines précautions, telles qu’une sélection, une cuisson ou une préparation soignées – comme enlever certaines parties non comestibles ou toxiques.

Sans ces étapes, certains aliments peuvent rendre la personne qui les mange très malade, avec des symptômes qui vont de la nausée à la psychose et même à la mort.

En mauvais état, ou mal conservés ou cuits, ils peuvent provoquer des symptômes tels que nausées, essoufflement, psychose et peuvent même être mortels.

Ce sont cinq aliments dont vous devez faire particulièrement attention en les mangeant. En fait, si vous n’êtes pas sûrs de certains des aspects mentionnés ci-dessous, il serait peut-être préférable de les éviter complètement.

Il contient de la tétrodotoxine, une substance toxique redoutée pour la rapidité et la violence de ses effets – elle est considérée encore plus mortelle que le cyanure.

Cependant, malgré les risques, ils sont aussi une délicatesse exclusive dans certains pays.
Au Japon, le fugu (nom du poisson-globe déja cuit) est souvent servi cru ou ajouté aux soupes.

Les chefs reçoivent une formation approfondie pendant plusieurs années avant d’être autorisés à préparer le poisson et à le servir aux clients.

L’important est de s’assurer qu’au moment où le fugu atteint l’assiette, ses parties toxiques, y compris le cerveau, la peau, les yeux, les ovaires, le foie et les intestins, ont été enlevées.

2. Fromage Casu Marzu

Ce qui distingue cette nourriture, c’est la surprise qu’elle contient à l’intérieur – des vers.
Cela n’a peut-être pas l’air appétissant, mais ce fromage de Sardaigne, en Italie, a beaucoup de fans.

Casu marzu est fabriqué en ajoutant des larves de mouches au pecorino, un fromage dont la saveur et la consistance sont semblables à celles du parmesan.

Avec le temps, de petits vers ramollissent le fromage de sorte que lorsqu’il est servi, le centre a une consistance presque liquide.

On dit souvent qu’il a un goût similaire à celui du gorgonzola.

Casu marzu a un goût assez fort et distinctif, dû en partie aux excréments larvaires.
Pour le goûter, il faut tenir compte de certaines choses.

Tout d’abord, en mangeant une portion, vous devez avoir des réflexes rapides pour attraper les vers – ils peuvent sauter jusqu’à 15 cm dans les airs -.

Deuxièmement, il est très difficile à trouver. Casu marzu ne figure pas sur la liste des aliments approuvés par l’Union européenne et ne peut donc pas être exporté.

Troisièmement, le casu marzu est souvent décrit comme “le fromage le plus dangereux au monde” car il représente un risque pour la santé.

C’est particulièrement vrai si les vers sont morts (à moins qu’ils ne soient morts parce que le fromage était réfrigéré), car cela signifie que le fromage n’est plus consommable.

Sa consommation en mauvais état peut entraîner des maux d’estomac, des vomissements et de la diarrhée.

Les tiges de rhubarbe sont très populaires, par exemple, dans la cuisine britannique.
De nombreux desserts ou boissons britanniques populaires contiennent cet ingrédient dans leurs recettes.

Mais il faut être particulièrement prudent avec la rhubarbe : car les feuilles vertes qui accompagnent les tiges savoureuses contiennent du poison.

Plus spécifiquement, l’acide oxalique, qui en grande quantité provoque des nausées, réduit l’absorption des minéraux et peut contribuer aux calculs rénaux.

La dangerosité réelle des feuilles de rhubarbe fait l’objet de nombreux débats en raison de leur teneur en acide oxalique.

L’acide oxalique est également présent dans les tiges, mais sa quantité est beaucoup plus importante dans les feuilles.

Bien qu’il faudrait manger une très grande partie des feuilles pour en mourir, il est préférable de les éviter.

Il est généralement admis que les haricots et les légumineuses sont bons pour la santé, mais il en existe certains types qui, s’ils ne sont pas préparés correctement, peuvent vous rendre malade.

Le haricot rouge et le soja au goût velouté entrent dans cette catégorie.

Du côté positif, ils sont riches en protéines, en fibres, en vitamines et en minéraux. Sur le négatif, les haricots crus contiennent un type de gras appelé phytohémagglutinine, qui est difficile à épeler et encore plus difficile à digérer.

Si vous essayez de le faire, préparez-vous à des maux de ventre et à des vomissements.
La bonne nouvelle, c’est qu’en cuisant correctement les haricots, vous pouvez éviter cette combinaison désagréable.

Tout comme les haricots rouges, le soja est riche en protéines et on pense qu’il contient également des antioxydants.

Malheureusement, elles sont également accompagnées d’une toxine naturelle, la trypsine, une enzyme qui peut vous empêcher de digérer correctement les aliments.

Dans les deux cas, il faut les immerger dans l’eau pendant au moins 12 heures avant de les égoutter et de les rincer. Ensuite, il faut les faire bouillir et les faire mijoter. AFP

 

AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :