Pour la première fois de toute son histoire, la Colombie a élu dimanche 19 juin un président de gauche. Gustavo Petro, 62 ans, a remporté le second tour du scrutin, avec 50,44 % des voix. Son adversaire, le riche homme d’affaires et candidat indépendant Rodolfo Hernandez, en a recueilli 47,31 %, selon les résultats provisoires annoncés dans la soirée. La participation a été de 58 %, un record depuis 1997.

Si la victoire de M. Petro est historique, celle de sa vice-présidente Francia Marquez, une afro-descendante, féministe et écologiste, ne l’est pas moins. M. Gustavo Petro succédera à Ivan Duque le 7 août.

A la tête d’une coalition dite Pacte historique, Gustavo Petro était candidat pour la troisième fois. Economiste de formation, il a appartenu dans sa jeunesse à la petite guérilla urbaine du M-19, qui a déposé les armes en 1990. Gustavo Petro a été depuis député, sénateur, maire de Bogota et de nouveau sénateur. Tout au long de la campagne présidentielle, la droite – qui a rallié M. Rodolfo pour le second tour – n’a pas manqué de rappeler le passé guérillero de M. Petro.

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :