La capitale guinéenne est plutôt morose ce mardi 29 septembre 2020, alors que le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) manifeste pour exiger le départ du président Alpha Condé, candidat à un troisième mandat controversé.

Les activités économiques sont paralysées. L’administration publique et les commerces sont fermés pendant que la circulation routière reste très faible, premier signe indicatif que le mouvement a réussi.

Dans un communiqué publié à l’issue de la manifestation, le FNDC déplore de nombreuses arrestations dont plusieurs de ses responsables. AlloAfricaNews