Le président congolais Denis Sassou Nguesso briguera un quatrième mandat lors de la prochaine élection présidentielle prévue pour le mois de mars. Et ce, après avoir été désigné à l’unanimité par le Comité central du Parti congolais du travail, rapporte la Télévision nationale.

Selon le secrétaire général du PCT, Pierre Moussa, le président Sassou Nguesso, 77 ans, «incarne l’espoir de tout un peuple: un Congo toujours en paix; paix sans laquelle toutes nos ambitions sont vaines”.-

Le chef de l’Etat congolais qui part largement favori, fera face à plusieurs autres candidats dont notamment son ancien ministre des Finances de 1997 à 2002 Mathias Dzon, et Guy-Brice Parfait Kolélas, arrivé deuxième à l’élection présidentielle de 2016, remportée par le président Sassou Nguesso avec plus de 60% des voix.

En vertu de la constitution congolaise promulguée en 2016, le président de la République du Congo est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois.

Selon des observateurs à Brazzaville, la candidature du principal challenger du président Sassou Nguesso soulève déjà un tollé dans la mesure où M. Mathias Dzon ne reconnait pas la constitution en vigueur même si, au lendemain de la présidentielle de 2015, il avait concédé la défaite. Alors, les critiques veulent savoir sur quelle base constitutionnelle devait-il se représenter à cette élection qui, selon la constitution, doit avoir lieu le 21 mars 2021. AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :