S’exprimant pour la première fois depuis la mise en accusation du milliardaire français Bolloré soupçonné de corruption en Guinée, le président Alpha Condé a qualifié cette affaire de “fabrication” et a annoncé son intention de porter plainte contre X pour diffamation.

Lors d’une conférence de presse ce vendredi 4 mai, le chef de l’Etat guinéen s’en est pris une nouvelle fois aux journalistes qu’il accuse de ternir l’image de la Guinée en colportant des fausses informations sur le pays.

«Je pense que vous ne contribuez pas à améliorer l’image de la Guinée qui, je le dis souvent, est victime de son passé. Tous les progrès qu’on a enregistrés depuis 2011 sont passés sous silence ! Aucun journaliste n’a été arrêté par le gouvernement, encore moins tué. […] Vous présentez une image de la Guinée qui ne correspond pas à la réalité”, a t-il matelé.

Les propos du president Condé interviennent alors que la justice française se penche sur les conditions d’obtention des concessions portuaires en Guinée notamment.

L’enquête fait suite à une plainte deposée par un ancien collaborateur du groupe Bolloré portant sur des faits qui remontent à 2009-2010.

Le groupe français de Vincent Bollore aurait financé la campagne présidentielle du candidat Alpha Condé en 2010 en échange pour des concessions portuaires à Conakry. Alsény Ben Bangoura.

 

AlloAfricaNews