Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a approuvé, le 22 mai à Abidjan, un projet d’urgence en faveur des pays à faible revenu membres de la CEDEAO pour le renforcement des systèmes de santé de la Gambie, du Mali et du Niger, en réponse à la pandémie de COVID-19.

A travers ce projet, la Banque met à la disposition des pays un montant de 22,4 millions dollars américains. Ce financement est destiné, d’une part, pour un montant de 9,55 millions de dollars américains à acquérir et mettre à la disposition des pays des biens consommables et intrants complémentaires comprenant tests de dépistage, consommables de laboratoire, ventilateurs d’assistance respiratoire et matériels de protection individuelle pour les personnels médicaux.

La seconde activité du projet, d’un montant d’environ 12,83 millions de dollars américains, consistera à renforcer et intégrer les systèmes de santé de la Gambie, du Mali et du Niger, notamment, à travers la coordination, le fonctionnement et l’équipement des équipes nationales de lutte contre la pandémie de COVID-19; l’aménagement et l’équipement des infrastructures sanitaires ; la formation des personnels de santé ; la fourniture de consommables médicaux et de produits pharmaceutiques et la mise en place d’un système d’alerte précoce informatisé.

L’opération sera exécutée par l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), conformément au mandat de coordination des interventions des partenaires techniques et financiers qui lui a été confié par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, lors de leur réunion extraordinaire du 23 avril 2020, dans le but d’harmoniser la lutte contre la pandémie. APO

 

AlloAfricaNews