Des représentants des partis politiques et des associations de la société civile guinéenne aux Etats-Unis, le dimanche, 28 avril 2019, à New York. AlloAfricaNews

Des représentants d’une dizaine de partis politiques et des associations de la société civile guinéenne basés aux Etats-Unis se sont retrouvés ce dimanche, 28 avril, à New York, pour installer l’antenne USA du Front National de Défense de la Constitution (FNDC).

Lors de cette réunion, les participants à tour de rôle ont dénoncé la “gestion catastrophique du régime” en place à Conakry depuis 2010, en exprimant leur désir de changement à la faveur de la présidentielle de 2020 en Guinée.

Dans un élan de solidarité jamais vu ces dernières années parmi les guinéens de l’étranger, les participants se sont par ailleurs engagés à oeuvrer par tous les moyens nécessaires pour empêcher le président Alpha Condé d’obtenir un 3ème mandat par la révision de la constitution.

S’exprimant à l’ouverture de la session, M. Souleymane Condé, coordonateur du FNDC-USA, a défini l’objectif du mouvement en ces termes:

“Notre objectif est de s’opposer à toute tentative de modification de notre constitution en vue d’offrir à M. Alpha Condé une présidence à vie. De contribuer à la consolidation de notre jeune démocratie par la promotion des droits de l’homme, de la justice, de l’égalité de tous face à la loi et la bonne gouvernance politique dans le but de favoriser une quiétude sociale durable et pérenne dans notre pays”, a t-il souligné.

M. Condé a été suivi par le Secrétaire Fédéral du Mouvement Démocratique Liberal en Amérique du Nord, M. AbdoulayeSoumah. Celui-ci a dit que la tentative en cours de tripatrouiller la constitution guinéenne visait simplement à pérenniser les avantages du clan autour du président Alpha Condé.

Il a insisté que l’article 154 de la loi fondamentale adoptée par le CNDD et promulguée par le chef d’Etat de la transition le Général Sékouba Konaté en 2010, ne permet pas de modifier l’article 27, qui stipule que “le Président de la République est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois”.

D’autres acteurs de la société civile dont notamment M. Thierno Sadou Diallo du Mouvement de la Réfondation de la République, ainsi que Mme Doussou Condé se sont également adréssés aux participants.

Mme Doussou Condé, célèbre pour son combat en faveur de la libération du prisonnier Alpha Condé dans les années 90, a profité de l’occasion pour lancer une fatwa contre le président guinéen, en jurant de mener une série de marches d’envergure mondiale pour le déloger de Sèkhoutouréya. Elle estime que le président Alpha Condé a trahi les giuinéens. On l’écoute au micro de Ben Bangoura. AlloAfricaNews

Des représentants de partis politiques et des associations de la société civile guinéenne basés aux Etats-Unis ayant pris part a la ceremonie d’instatallation du MNDC a NewYork.