Un tribunal égyptien a condamné mardi à la peine de mort 14 militants islamistes pour avoir tué des policiers et des soldats lors d’une attaque perpétrée l’an dernier contre un commissariat de police dans le nord du Sinaï, a annoncé un responsable du tribunal.
Ce jugement pourrait aggraver les tensions à l’oeuvre dans cette région instable de l’Egypte, frontalière de l’Etat hébreu, où les combats entre forces de sécurité et islamistes se sont renforcés depuis l’attaque du 5 août qui a tué 16 gardes-frontière.