La chambre basse du Congrès américain a adopté mardi une motion condamnant les “commentaires racistes” du président américain, une accusation dont il s’était plus tôt défendu tout en continuant d’attaquer violemment quatre élues démocrates issues de minorités.

La Chambre des représentants, à majorité démocrate, “condamne fermement les commentaires racistes du président Donald Trump légitimant et accentuant la peur et la haine des nouveaux Américains et des personnes de couleur”, déclare le texte, pour lequel ont également voté quatre élus républicains.

Dans une série de tweets, le tempétueux président républicain avait conseillé dimanche à plusieurs élues, dont trois sont nées aux Etats-Unis, de “retourner” dans “ces endroits totalement défaillants et infestés par la criminalité dont elles viennent”.

“Ces tweets n’étaient PAS racistes. Il n’y a pas une once de racisme en moi!”, a-t-il martelé, évoquant ses attaques visant Alexandria Ocasio-Cortez (New York), Ilhan Omar (Minnesota), Ayanna Pressley (Massachusetts) et Rashida Tlaib (Michigan). Agence

 

AlloAfricaNews