L’ancien chef de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a plaidé coupable vendredi devant un juge d’association de malfaiteurs contre les Etats-Unis et d’entrave à la justice, et a accepté de coopérer avec le procureur spécial Robert Mueller dans l’enquête russe.

L’ancien lobbyiste de 69 ans a déjà été reconnu coupable en août de fraude bancaire et fiscale dans un procès tenu en Virginie. Son admission de culpabilité vendredi lui permet d’éviter un nouveau procès long et coûteux, également gênant pour le président Trump à quelques semaines des élections parlementaires de mi-mandat.

La Maison Blanche a estimé que la décision de Paul Manafort, ex-chef de campagne de Donald Trump, de plaider coupable dans le cadre de l’enquête russe n’avait “absolument rien à voir”, avec le président américain.

“Cela n’avait absolument rien à voir avec le président ou sa campagne présidentielle victorieuse de 2016”, a réagi Sarah Sanders, porte-parole de M. Trump. “Il n’y absolument aucun lien”, a-t-elle ajouté. Agence

 

AlloAfricaNews