Le premier ministre britannique Boris Johnson a remporté la majorité au Parlement britannique, son parti conservateur ayant franchi le seuil des 326 sièges gagnés sur les 650 de la Chambre des communes, selon les résultats officiels publiés vendredi.

Après dépouillement des résultats dans 600 circonscriptions, le Tories disposent de 328 députés, selon les décomptes de la BBC, de Sky News et de l’agence PA, qui confirment la large majorité conservatrice obtenue, ouvrant la voie à une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne le 31 janvier.

Avec un sondage sortie des urnes leur donnant une majorité inédite depuis Margaret Thatcher, et des premiers résultats leur attribuant des circonscriptions ouvrières détenues depuis des décennies par les travaillistes, le succès des conservateurs est de taille.

Ce «nouveau mandat fort […] donne à ce nouveau gouvernement l’occasion de respecter la volonté démocratique du peuple britannique», a souligné Boris Johnson, également réélu dans la circonscription d’Uxbridge et South Ruislip, à l’ouest de Londres.

Dans l’opposition, le Labour a chuté à 201 sièges (contre 262), une claque pour le leader du parti, Jeremy Corbyn, 70 ans.

«Très déçu», le leader travailliste désormais sur un siège éjectable, a annoncé qu’il ne « conduira pas le parti aux prochaines élections » et souhaitait voir son parti entamer une «réflexion sur le résultat du scrutin et sur sa future politique». Maigre consolation, il a été élu pour la dixième fois, dans la circonscription londonienne d’Islington nord. AFP

 

AlloAfricaNews