L’Union européenne vient de publier une liste de 25 officiels du gouvernement guinéen accusés de sérieuses violations des droits de l’homme en Guinée. Ce sont des ministres et fonctionnaires du régime dictatorial de Conakry qui pourraient être interdits de voyager dans l’espace européen et leurs avoirs gelés à l’étranger.