«Alpha Condé est plus préoccupé à mater le FNDC qui lui a tenu tête le 22 mars qu’à lutter contre le coronavirus. M. Condé est passé outre à l’apparition du virus et à la réprobation internationale en maintenant ce jour-là des législatives et un référendum constitutionnel contestés. Il a ainsi directement contribué à la contagion pour servir ses intérêts», s’insurge Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, dans un entrtien à l’AFP.

 

AlloAfricaNews