L'ex-président guinéen Alpha Condé (centre) déposé par un coup d'Etat militaire le 5 septembre 2021

Le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry a donné des instructions aux fins de poursuite judiciaire par voie de dénonciation contre l’ancien président de la République et des ténors de son régime, rapporte APAnews.

Au total, ils sont 27 ministres, députés et autres hauts cadres à figurer sur la liste rouge du Procureur Général rendue publique ce mercredi. Plusieurs chefs d’accusations sont portés contre Alpha Condé et ses anciens collaborateurs.

Il s’agit entre autres: des atteintes volontaires à la vie humaine notamment le meurtre, assassinat et complicité de meurtre et d’assassinat; des atteintes involontaires à la vie et complicité d’atteinte involontaire à la vie et de complicité; des atteintes à la personne constituées par les disparitions forcées, détention, enlèvement ou tout autre forme de privation de liberté et de complicité.

Ces poursuites font suite à une plainte déposée par les avocats du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) suite aux tueries et violations des droits de l’homme enregistrées lors des manifestations contre la modification ou l’adoption d’une nouvelle constitution. Cette dernière avait permis a l’octogénaire Alpha Condé d’obtenir un troisième mandat.

Arrivée au pouvoir en 2010, Alpha Condé a été renversé le 5 septembre 2021 par le Groupement des forces spéciales dirigé par le Colonel Mamadi Doumbouya qui assure actuellement la fonction de chef de l’Etat. APA

 

AlloAfricaNews