Poursuivant son plan de nettoyage systématique de la fonction publique et des services de sécurité, le chef de la junte guinéenne le Colonel Mamadi Doumbouya a pris un autre décret ce mardi 9 septembre 2021, pour envoyer à la retraite plus de 500 officiers de la police.

Parmi ceux appelés à faire valoir leur droit à la retraite figure Ansoumane Camara dit Baffoe, jusque là directeur géneral de la dite institution. Il fut nommé à la direction générale de la Police par Alpha Condé au lendemain de l’élection présidentielle de 2010.

A la tâche, Alias Baffoe développa très rapidement la réputation d’un officier corrompu, démagogue et cruel alors qu’il tente de justifier sa loyauté auprès de l’ex-dirigeant du pays. Son passage à la direction nationale de la police a été controversé, marqué tout long par des bavures, des meurtres et des arrestation arbitraires d’opposants au régime déchu.

Selon des observateurs, il est l’un des principaux architectes de la répression brutale qui a coûté la vie à une centaine de manifestants du FNDC en 2020 et 2021. On s’attend à ce qu’Ansoumane Camara dit Alias Baffoe s’explique éventuellement sur les tueries qui ont eu lieu dans les fiefs de l’opposition à Conakry au cours des dernières années.  AlloAfricaNews