Alors que les giuinéens s’apprêtent à lancer lundi prochain une série de manifestations d’envergure destinées à ramener le président Alpha Condé à l”ordre, le comité des femmes du Front national pour la défense de la constitution a invité ce jeudi les forces de l’ordre à s’insppirer de l’exemple algérien.

«Nous sommes sûrs que nos forces de police, nos forces de gendarmerie, nos forces armées ainsi que nos forces spéciales, toutes issues des entrailles du peuple martyr de Guinée feront tout pour s’inspirer du modèle algérien pour ne pas verser le sang de ce peuple en refusant d’exécuter des ordres manifestement illégaux”, à déclaré la porte-parole du groupe Hadja Sarangbè Condé, lors d’une conférence de presse à Conakry.

Les femmes du FNDC ont par ailleurs invité “toutes les femmes éprises de valeurs démocratiques, de paix et de justice à se mobiliser massivement à partir du 14 octobre 2019 pour défendre les acquis démocratiques”.

Ce mot d’ordre intervient alors que le président Alpha Condé, 84 ans, cherche à introduire une nouvelle constitution pour rester au pouvoir au-délà de son deuxième et dernier mandat en 2020.

La constitution guinéenne garantit la liberté de manifester, mais elle est présentement limitée par le régime autoritaire de Conakry. AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :