Ce lundi 13 mai 2019, les 7 condamnés du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) arrêtés récemment à Kindia en marge de la réception du président Alpha Condé ont recouvré leur liberté par la cour d’appel de Conakry.

Ces manifestants ont été condamnés à trois mois de prison ferme et le payement d’une amende de 500 000 FG chacun par le tribunal de première instance de Kindia.

Selon le juge Mamadou Aliou Dramé, les faits ne sont pas constitués contre les prévenus.

«La cour constate que les faits poursuivis contre les accusés ne sont pas constitués, la Cour les renvoie à des fins de poursuite pour délit non constitué et ordonne la restitution des t-shirts qu’ils portaient».

A rappeler que ces 7 membres ont été arrêtés pour trouble à l’ordre public. Saidou Diallo

 

AlloAfricaNews