Les dernières victimes des manifestations du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), ont été inhumées ce vendredi 3 juillet 2020 au cimetière de Bambeto.

Amis, parents, proches, militants et sympathisants du FNDC se sont rendus en grand nombre à l’hôpital chino-guinéen où étaient gardés ces corps depuis quelques mois. Après avoir rendu un dernier hommage aux victimes, ils ont scandé des slogans hostiles au régime dictatorial de Conakry. «Justice zéro, Alpha Condé zéro»!

Cellou Dalein Diallo, le président de l’UFDG et membre du Front national pour la défense de la Constitution, avait pris la parole pour exprimer ceci:

«La plus part de ces victimes ont l’âge de 15, 17, et 20 ans. Ils ont été tués par des armes que l’argent du contribuable guinéen a acheté, l’argent qui a été utilisé pour former et recruter, des hommes et des femmes guinéens pour aider à assurer la sécurité. Ce sont ces armes-là qui sont utilisées pour tuer la population», a t-il déploré.

Le leader de l’UFDG Cellou a par ailleurs estimé qu’il n’y aura pas de justice en Guinée tant qu’Alpha Condé est au pouvoir.

«Il a tué plusieurs jeunes, mais il n’y a jamais eu d’enquête ou de sanctions. Donc, il faut qu’on se batte pour libérer ce pays de la mal gouvernance», a t-il dit.

Lors de la cérémonie, les leaders du Front ont invité le peuple de Guinée à sortir massivement le 20 juillet pour exiger le départ du président Alpha Condé qui tient à s’accrocher au pouvoir. Mamadou Said Diallo

 

AlloAfricaNews