Les responsables du Font national pour la defense de la constitution (FNDC) ont été libérés en appel ce jeudi 28 novembre. Ils avaient été interpellés le 12 octobre dernier alors que le gouvernement tentait de mettre fin aux manifestations contre un projet de nouvelle constitution qui pourrait aboutir à un 3ème mandat pour le président Alpha Condé.

Suite à la libération des principaux responsables du FNDC et la décision du gouvernement  de lever l’interdiction générale et absolue du droit de manifester, l’opposition a annoncé son retour à l’assemblée nationale.

Ainsi les députés membres des groupes parlementaires «Libéral Démocrate» (UFDG-UDG) et «Alliance Républicaine» (UFR) participeront ils aux travaux de l’Assemblée nationale. AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :