La Guinée a un nouveau ministre des Affaires étrangères. Il s’agit de M. Ibrahima Kalil Kaba, précédemment directeu de cabinet à la présidence de la République. Formé aux Etats-Unis, M. Kaba est considéré par ses collaborateurs comme un intellectuel brillant, attentif et ouvert d’esprit qui pourrait apporter une contribution substantielle à la diplomatie guinéenne en déclin depuis belle lurette.

En 2018, il avait mené des négociations qui ont abouti au rétablissement des relations diplomatiques entre la Guinée et I’Etat Hébreu. Jusqu’à sa récente nomination, le nouveau chef de la diplomatie guinéenne s’occupait quasi exclusivement des questions liées à la coopération avec la Chine. Un pays avec lequel la Guinée entretient des relations privilégiées.

M. Kaba remplace à ce poste Mamadi Touré. Selon des observateurs, celui-ci entre dans les annales comme le ministre des Affaires étrangères le plus médiocre de l’histoire du pays. Souvent décrit par ses détracteurs comme “inaccessible, méchant et profondément ethnocentriste”, Mamadi Touré entretenait des relations tendues avec ses proches collaborateurs, notamment des diplomates de carrière laissés pour compte.

Enfermé dans une bulle, on lui reproche des pratiques abusives qui ne tiennent pas compte de la nomenclature du ministère des Affaires étrangères. Selon des sources informées de ces pratiques, il nommait par exemple des parents et des connaissances à des postes à l’étranger qui n’étaient fonctionnaires ni du département des Affaires étrangères encore moins de la fonction publique guinéenne..

Mamadi Touré, ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, le 15 septembre 2017 à Washington. AlloAfricaNews

Ancien archiviste aux Nations-unies, puis représentant de la Guinée auprès de la dite organisation pendant six ans, la nomination de Mamadi Touré à ce poste clé du gouvernement en septembre 2017 avait indigné certains militants du RPG. Ces derniers mettaient en cause sa capacité intellectuelle et voyaient en lui un opportuniste qui n’avait jamais soutenu l’ambition présidentielle du président Apha Condé.

Aux dernières nouvelles, Mamadi Touré a été relégué au rang de ministre conseiller à la présidence de la République, selon un décret présidentiel portant confirmation de plusieurs autres ministres du gouvernement sortant. Alsény Ben Bangoura

 

AlloAfricaNews