Le président Alpha Condé en septembre 2019 à Washington. AlloAfricaNews

La Guinée s’est faite piéger par un ancien opposant, pseudo-révolutionnaire, devenu aujourd’hui le symbole exécrable du pouvoirisme post-colonial – Le chagrin est immense chez les héros de l’épopée glorieuse de la FEANF des années de braise

Que Dieu protège le peuple martyr de Guinée!

Apparemment même le bon Dieu n’a pas pu convaincre Alpha Condé de renoncer à son aveuglement qui en définitive frise la démence.

En effet, malgré la tempête dévastatrice du Coronavirus qui a amené tous les leaders du monde à confiner leur peuple à domicile, restreindre les déplacements dans leur pays, fermer marchés, aéroports et frontières, mobiliser des équipes médicales 24h sur 24, Alpha Condé lui demande à son peuple de sortir, de braver le virus mortel et d’aller voter dans le seul but d’assouvir son ambition insatiable de diriger encore et encore la Guinée.

Ainsi, contre vents et marées, contre le virus mortel du corona et le virus du fichier électoral le plus ridicule de l’histoire politique contemporaine avec un tiers d’inscrits illégaux (prétendument expurgés en une semaine), monsieur Alpha Condé et tous ses suppôts et complices se sont offerts en spectacle de la pire des façons, offrant l’Afrique à la risée du monde.

«Non merci!», lui ont rétorqué à l’unisson l’OIF, la CEDEAO, l’Union africaine et l’Union européenne.

De Sékou Touré le nationaliste respecté qui a par la suite sombré dans une dictature sans pitié, à Lansana Conté le général putchiste à la gauloise et aux expressions de caporal inculte, au fantasque bouffon « germanophile » Dadis Camara, voici que la Guinée s’est faite piéger par un ancien opposant, pseudo-révolutionnaire, devenu aujourd’hui le symbole le plus exécrable du pouvoirisme post-colonial en Guinée et en Afrique.

Le chagrin et les regrets sont immenses chez les vrais panafricanistes et les héros (morts ou encore survivants) de l’épopée glorieuse de la FEANF des années de braise, puisque tous réalisent qu’un des leurs autrefois porteur d’espérance et de progrès pour le peuple de Guinée et les peuples africains s’est en définitive révélé comme une parfaite synthèse de Sékou, Lansana et Dadis!

Comment «Alpha 3ème mandat ou la mort!» peut-il regarder dans les yeux le peuple martyr de Guinée qui a souffert tant et plus en 62 ans d’indépendance aux mains de ses propres fils qui – malgré ses immenses ressources naturelles – l’ont pillé et humilié autant ou pire que le système colonial chassé par le retentissant et glorieux NON de 1958!

Comment «Alpha 3ème mandat ou la mort!» pourra-t-il après les dizaines de manifestants déjà tombés à cause de son forcing pour le 3ème mandat et ceux à venir osera-t-il encore parler aux patriotes africains, aux démocrates africains et aux panafricanistes du continent et de la Diaspora, de dignité africaine, de libération africaine et de renaissance africaine!

À 82 ans, «Alpha 3ème mandat ou la mort» a choisi de figurer désormais dans le tableau infamant des intellectuels africains qui ont précipité leur peuple dans une inqualifiable tragédie malgré leur logomachie révolutionnaire incantatoire. John Emerich Dalberg nous avait bien averti «le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou». Avec la situation actuelle en Guinée, c’est comme s’il envoyait un message depuis le 19ème siècle à Alpha Condé frappé d’un nombrilisme aigu qui le fait penser que s’il n’a pas un 3ème mandant le ciel va s’effondrer sur la Guinée!

Ainsi donc, le poison corrosif du pouvoir a fait son terrible effet sur un homme qui a autrefois cristallisé d’immenses espérances en Afrique. Il n’a pas compris les signaux affectueux voire nostalgiques que beaucoup de ses amis à travers le monde lui ont envoyés pour le supplier de renoncer à son projet insensé. Pour toute réponse: «Alpha 3ème mandat ou la mort!» s’est obstinément bouché les oreilles. Tant pis pour lui!

Mobilisons-nous tous aux côtés du peuple martyr de Guinée pour faire partir le tyran Condé, comme disait Malcom X, «par tous les moyens nécessaires!» Commençons par un boycott massif de la mascarade infantilisante du dimanche 22 mars. Restons chez nous ou organisons nous sans violence pour envoyer un message fort à monsieur Alpha et au virus Corona!

Aucun dirigeant africain n’a remporté une épreuve de force contre son peuple, Alpha ne sera pas l’exception!Panafricaniste solidaire du peuple martyr de Guinée.

cissepierremoussa@gmail.com

La rédaction du site d’information AlloAfricaNews encourage ses visiteurs et toutes les bonnes volontés a contribuer à sa page d’opinion, mais celle-ci se réserve le droit de réfuser tout article d’opinion contenant des propros jugés haineux ou diffamatoires. Les articles d’opinion n’engagent que leurs auteurs. AlloAfricaNews