A l’appel du FNDC, Front national pour la défensre de la démocratie, de nombreux guinéens étaient dans la rue ce jeudi 28 juillet pour dénoncer l’injustice et demander le retour immédiat à l’ordre constiutionnel.

Selon un bilan provisoire établi par les organisateurs, une trentaine de personnes, dont deux par des tirs à balle réelle, ont été blessées dans les échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre.

Selon le FNDC, plus de quarante personnes ont été arrêtées au cours de cette manifestation, la première contre la junte militaire au pouvoir en Guinée.

Aux dernières nouvelles, on apprend qu’un des manifestants aurait succombé à ses blessures cet après midi à Conakry. AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :