Les guinéens sont aux urnes ce dimanche 18 octobre pour une élection présidentielle sous haute tension. Selon les dernières informations il ya une forte affluence dans les bureaux de vote à travers le pays et le scrutin s’est déroulé généralement dans le calme, sans incidents majeurs.

Mais à Kankan, une région que le parti au pouvoir considère être son fief, des tantatives de fraude ont été signalées par un des candidats en ice.

“Mes responsables ont dénombré plus de 449 bureaux de vote alors qu’il devait y avoir 331 seulement dans la commune urbaine de Kankan”, a déclaré à la presse le président du PADES Ousmane Kaba qui a voté dans son village natal situé à 7 km de la ville de Kankan.

Le président sortant Alpha Condé en quête d’un troisième mandat décrié, fait face à 11 autres candidats de l’opposition dont Cellou Dalein Diallo de l’UFDG. A l’exception d’une poignée d’experts de la CEDEAO, ce scrutin présidentiel n’est pas supervisé par la communauté internationale qui avait déjà rejeté les résultats du double scrutin du mois de mars dernier jugé ni libre, ni transparent. AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :