Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a jeté l’éponge lundi après avoir tenté en vain de former un gouvernement, laissant la voie à son rival Benny Gantz qui essayera à son tour de mettre fin à plus de six mois d’impasse politique.

Cette annonce est un important revers pour Benyamin Nétanyahou qui, après plus d’une décennie au pouvoir, entend se maintenir à la tête d’Israël, malgré une possible prochaine inculpation pour corruption.

Mais le leader de droite pourrait ne pas avoir dit son dernier mot, alors que, selon les analystes, l’ancien chef de l’armée Benny Gantz est susceptible lui aussi d’échouer à former un gouvernement d’union.

Dans ce cas, le président Rivlin pourrait demander à une majorité de députés de désigner un candidat.

Reuven Rivlin a dit à plusieurs reprises qu’il ferait tout son possible pour éviter d’autres élections — qui seraient les troisièmes depuis avril — mais la poursuite de l’impasse politique pourrait les rendre inévitables.

Dans une vidéo diffusée en soirée sur Facebook, M. Nétanyahou a indiqué avoir «rendu son mandat pour tenter de former un gouvernement» au président Reuven Rivlin. AFP

 

AlloAfricaNews