Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a revendiqué mardi «la plus grande victoire de sa vie», à des élections législatives qui le placent en position de force pour former le prochain gouvernement et affronter la justice qui l’accuse de corruption.

Après avoir voté et accueilli les premiers résultats à Jérusalem, le premier ministre s’est rendu dans la nuit à Tel Aviv où ses partisans, les «Likoudniks», l’ont accueilli par un concert de vivats et de «Bibi roi d’Israël».

«Il s’agit de la plus importante victoire de ma vie», a déclaré M. Nétanyahou, qui est le dirigeant qui est resté le plus longtemps en poste en tant que chef de gouvernement de l’histoire d’Israël, avec 14 ans au pouvoir.

«C’est une victoire… contre toute attente», et aux dépens de ceux qui avaient prédit « la fin de l’ère Nétanyahou», a-t-il ajouté au terme des troisièmes élections en moins d’un an en Israël après deux scrutins, en avril et septembre, qui n’avaient pas réussi à le départager de son rival Benny Gantz.

Les derniers sondages à la sortie des urnes des chaînes israéliennes créditent le Likoud de Benyamin Nétanyahou de 36 ou 37 sièges, contre 32 à 34 sièges pour la formation centriste Bleu Blanc de M. Gantz.

Si le score du Likoud se maintient au-delà des 35 sièges, il s’agira d’ailleurs du meilleur résultat du parti sous Benyamin Nétanyahou, qui compte aussi sur de bonnes performances de la droite en général.

Avec ses alliés de la droite radicale et des partis juifs ultra-orthodoxes, le Likoud pourrait compter sur un total de 59 sièges, à deux députés de la majorité parlementaire, selon ces baromètres. AFP

 

AlloAfricaNews