Estimant que l’ex-vice président Raila Odinga n’a apporté aucune preuve des accusations de fraude, la Cour suprême du Kenya, à l’unanimité, a confirmé ce lundi le vice-président sortant William Ruto, vainqueur de l’élection présidentielle du mois dernier avec 50,5 pour cent des voix contre 48,5 pour cent à son challenger.

Dans un communiqué, M. Odinga, 77 ans, a confirmé qu’il respecte «l’opinion» de la Cour, ouvrant ainsi la voie à M. Ruto, 55 ans, de devenir le 5ème président du Kenya lorsqu’il prêtera serment au cours des prochaines semaines. AlloAfricaNews