La Banque africaine de développement salue le financement de 40 millions € (45,5 millions $) octroyé par la Commission européenne à la Facilité pour l’inclusion énergétique (FEI). Mise en place par l’institution africaine, cette initiative a pour but le financement des mini-installations d’énergies renouvelables en Afrique.

La FEI s’applique à mobiliser le support financier nécessaire au déploiement de solutions innovantes pour l’accès à l’énergie sur l’ensemble du continent. Elle s’est donnée pour objectif de mobiliser 500 millions $ pour cet objectif. Ces fonds seront levés en deux volets par la FEI-On grid, spécialisée dans les centrales dont la production sera intégrée aux réseaux électriques et l’Off-Grid Energy Access Fund (OGEF) consacrée aux solutions hors réseau. La FEI On-Grid mobilisera 400 millions $ de financement, et l’OGEF 100 millions $.

«A travers la FEI, nous désirons augmenter le cofinancement et l’investissement du secteur privé dans les solutions innovantes d’accès à une énergie propre. Cela nous permettra d’accélérer notre marche vers l’accès universel à l’énergie en Afrique d’ici 2025», a affirmé Joao Cunha, le manager des initiatives d’énergies renouvelables à la Banque africaine de développement. agenceecofin

 

AlloAfricaNews