Cette annonce intervient alors que la Chine observe un fort ralentissement de la croissance de sa population. En 2016, le pays avait déjà assoupli ses règles, autorisant les familles à avoir un deuxième enfant.

De moins en moins d’enfants et de plus en plus de personnes âgées. La Chine a décidé lundi 31 mai de supprimer la limite de deux enfants par couple dans l’espoir de faire repartir la natalité dans le pays le plus peuplé du monde. Cette annonce intervient trois semaines après les résultats de son dernier recensement décennal, qui a révélé un fort ralentissement de la croissance de sa population. “Un couple est [désormais] autorisé à avoir trois enfants”, a annoncé l’agence Chine nouvelle, citant les conclusions d’une réunion du bureau politique du Parti communiste.

Trois décennies de politique de l’enfant unique

Cette politique doit s’accompagner de “mesures de soutien” aux familles, a ajouté l’agence, sans plus de précisions. Après plus de trois décennies de politique de l’enfant unique, la Chine avait déjà assoupli ses règles en 2016, autorisant tous les Chinois à avoir un deuxième enfant. Mais sans parvenir à faire repartir la natalité.

L’année dernière, le nombre des naissances est tombé à 12 millions, contre 14,65 millions en 2019. Cette année-là, le taux de natalité (10,48 pour 1 000) était déjà au plus bas depuis la proclamation de la République populaire de Chine par Mao Zedong, en 1949.

Les raisons de la baisse des naissances sont multiples : recul du nombre des mariages, hausse du coût des logements et de l’éducation, ou encore excès du nombre d’hommes par rapport aux femmes du fait de la préférence traditionnelle pour les enfants mâles. AFP

 

AlloAfricaNews