La Chine avertit des risques d’une “guerre froide avec les Etats-Unis”. Alors que la pandémie de coronavirus a tendu les relations entre Washington et Pékin, le premier accusant le second d’avoir laissé le virus s’échapper d’un de ses laboratoires, la Chine accuse à son tour les Etats-Unis, cette fois de vouloir à tout prix lui faire porter la responsabilité des plus de 340 000 victimes dans le monde:

“Il est regrettable, a déclaré Wang Li, le ministre chinois des Affaires Etrangères, qu’en dehors de la dévastation causée par le nouveau coronavirus, il existe également une sorte de virus politique qui se propage aux États-Unis. Ce virus politique est le moyen de saisir toutes les occasions d’attaquer et de salir la Chine. Certains politiciens ignorent complètement les faits et ont fabriqué trop de mensonges visant la Chine et fomenté trop de complots. ”

Pékin se dit prêt à coopérer à une enquête internationale sur l’origine du virus, mais sans ingérence politique, et en protégeant sa souveraineté, son territoire, ses intérêts et sa dignité. Agence

 

AlloAfricaNews