La Chine a annoncé qu’elle commencerait plus tôt que prévu la construction du siège des Centres africains de contrôle des maladies cette année.

En juin de l’année dernière, la Commission de l’Union africaine et le gouvernement chinois avaient signé un accord pour la construction du siège.

En 2015, la Chine a exprimé sa volonté d’investir dans la construction du bâtiment à Addis-Abeba, en Éthiopie, afin de renforcer le système de santé publique en Afrique.

Certains États membres de l’Union africaine ont toutefois fait part de leurs préoccupations concernant ce projet de 80 milliards de dollars à Addis-Abeba.

La Chine a promis de donner la priorité aux pays africains une fois que les vaccins COVID-19 seront prêts à être utilisés.

Le président Xi Jingping a tenu cette promesse lors d’un sommet mercredi, selon la télévision d’Etat chinoise.

Les vaccins contre le coronavirus sont encore en cours d’élaboration sans résultat efficace pour l’instant, bien que d’autres formes de traitements soient testées sur des patients.

La Chine est à l’avant-garde des travaux sur un vaccin contre le coronavirus qui a fait son apparition dans ce pays.

Par ailleurs, le virus continue de se propager rapidement, “il reste mortel et la plupart des personnes restent visibles», a averti vendredi l’OMS.

Près de la moitié des cas sont enregistrés sur le continent américain et la pandémie progresse également en Asie du sud et au Moyen-Orient. AlloAfricaNews 

 

AlloAfricaNews