La porte-parole de la junte, au pouvoir au Mali, déclare que la majorité de la population au Mali souhaite un militaire pour diriger la transition mais la que la junte est prête à faire des compromis pour l’intérêt du Mali.

Le Colonel Major Ismaël Wagué faisait le point mercredi du mini-sommet d’Accra; avec les chefs d’état de la CEDEAO. Il soutient que la junte est prête à faire des compromis pour l’intérêt du Mali.

L’Organisation sous régionale exige une présidence et un Premier ministre civil et une transition de 18 mois. Elle rejette la proposition de transition militaire.

“Nous avons dit clairement à la CEDEAO que nous sommes au service du peuple. Dans la charte de la transition on parle de 18 mois. La majorité a parlé d’une transition militaire même si dans les faits la charte parle d’une transition militaro-civile. Nous avons suggéré qu’on puisse être sur la même longueur d’onde que la majorité de la population en assumant la transition. Ils ont donné une fin de non recevoir à cette requête”, explique-t-il. Agence

 

AlloAfricaNews