viande humaineLa police nigeriane a fermé un restaurant après y avoir découvert deux têtes humaines enrubannées dans du cellophane, révèle ce jeudi The Independent.

 

La viande humaine, un plat d’exception

 

C’est un indicateur qui a conduit la police dans ce restaurant d’Anambra (sud du pays), au Nigeria, où onze personnes ont été arrêtées.

 

La viande humaine était, semble-t-il, vendue comme un plat d’exception.

 

«J’ai toujours constaté d’étranges allers et venues autour de ce restaurant, que je trouvais fréquenté par des gens peu recommandables, je n’étais donc pas vraiment surpris lorsque la police a annoncé avoir fait cette découverte», a confié un habitant de la région au journal Osun Defender.

 

Le Nigéria est depuis plusieurs années en proie à des attaques d’une grande violence notamment de la part de la secte Boko Haram. Agence

 

AlloConakry