La reine Elizabeth II est décédée ce jeudi 8 septembre 2022 à l’âge de 96 ans dans son château de Balmoral en Écosse, a annoncé la famille royale britannique dans un communiqué.

Plus tôt dans la journée, les médecins de la reine s’étaient montrés «préoccupés» par son état de santé et avaient «recommandé qu’elle soit placée sous surveillance médicale». Dans la foulée, sa famille avait été informée de son état de santé et son héritier Charles, 73 ans, et son petit-fils William s’étaient rendus aussitôt à Balmoral.

Depuis une nuit à l’hôpital il y a près d’un an pour des examens jamais précisés, la reine, à la santé déclinante, se montrait de plus en plus rarement. La reine avait officialisé mardi la nomination de Liz Truss au poste de première ministre.

Quinze premiers ministres successifs

Elle avait décidé de rester à Balmoral au lieu de rentrer à Londres où se passe d’habitude la transition en raison de ses problèmes de santé. Des images diffusées par le palais avaient montré la souveraine souriante et s’appuyant sur une canne, serrant la main de la nouvelle dirigeante.

Née le 21 avril 1926 à Londres, Elizabeth Alexandra Mary a été sacrée reine à l’âge de 25 ans, le 6 février 1952, à la mort de son père Georges VI. L’épouse de Philip Mountbatten, prince de Grèce et du Danemark avec qui elle a eu quatre enfants (le prince Charles, la princesse Anne, le duc d’York Andrew et le comte de Wessex Edward), a vu se succéder pas moins de quinze premiers ministres britanniques, dont Winston Churchill, Margaret Thatcher et Boris Johnson.

Elle est le souverain britannique ayant régné le plus longtemps, malgré les critiques et les crises – la mort de Lady Diana et le Brexit, notamment. Sa dernière grande épreuve aura été la mort de son mari, Philip, disparu le 9 avril 2021, avec qui elle s’est mariée en 1947.

Elisabeth est accédée au trône par son fils ainé qui deviendra le Roi Charles III. AFP

 

AlloAfricaNews