Les activités sont au ralenti depuis ce mercredi matin dans la Commune Urbaine (CU) de Beyla, au sud est de la Guinée, rapporte l’AGP.

 

Les boutiques sont fermées, pas de marché, pas d’école. Les bureau de ’Administration publique sont également fermés, les populations ayant pris d’assaut les rues de la CU.

 

Les manifestants réclament «le bitumage du tronçon Beyla-Kérouané-Kankan, longtemps promis par le gouvernement». Ils dénoncent l’insuffisance notoire d’enseignants dans les Ecoles primaires, Collège et Lycée de la préfecture.

 

L’inachèvement des infrastructures données à Beyla à l’occasion du 55ème anniversaire de l’Indépendance du pays, le manque de personnel médical et celui d’électricité sont également décriés.

 

Pour l’heure, les manifestants et les forces de l’ordre vivent une situation tendue. Avec lAGP

 

AlloConakry