Le président Alpha Condé en compagnie de kerfalla Yansané, le dimache 8 août 2019, à Washington. AlloAfricaNews

Dans les coulisses de la visite du président Alpha Condé à Washington, des critiques et collibets à l’endroit de l’ambassadeur de Guinée aux Etats-Unis, suite à une série de faux pas enrégistrés au cours des dernières 48hrs.

La dernière en date, le président Alpha Condé et sa suite se sont rendus ce lundi à Pittsburgh, en Pennsylvanie, sans Kerfalla Yansané qui avait disparu après le déjeuner de travail organisé pour la délégation présidentielle par le BCIU. C’était aux environs de 14hrs.

Alors que le cortège présidentiel devait prendre la route pour Pittsburgh, il a été constaté avec amertume l’absence de l’ambassadeur Yansané qui, dans les conditions normales, devait être aux côtés du président pour la traversée. Mais il est parti sans lui après avoir fait des aimabilités avec quelques membres de la communauté présents à son départ.

Kerfalla Yansané fait également des mécontants parmi les membres de la délégation  auxquels il aurait refusé de communiquer le programme de travail du président, bien que ces derniers lui auraient présenté un ordre de mission dûment signé par le chef de cabinet de la présidence. Résultat, ils affirment qu’ils n’ont pu s’informer et dû rater le forum de Pittsburghs.

Autres fausses notes de l’ambassadeur sont relevées par les caciques du RPG à Washington. Ces derniers l’accusent de vouloir saboter la visite du président Condé. On dit qu’il a été incapable de produire à temps des drapeaux aux couleurs nationales, l’éffigie du président et autres symboles de la nation servant à décorer une haie d’honneur et la suite présidentielle à Willard Intercontinental.

Ils l’en veulent aussi pour avoir crée une confusion en leur sein, en disant lors d’une réuinion qu’aucune manifestation de réjouissance n’était permise devant l’hôtel du président. Ce qui, selon eux, a démobilisé les militants du parti qui étaient venus dimanche en nombre très réduit, comparer à la mobilisation qu’ont suscité les visites précédentes.

Nombreux sont des caciques au sein du RPG de Washington qui pensent que Kerfalla Yansané est un représentant infidèle du président Alpha Condé.

“Quand on est allé le voir l’autre jour il nous a dit sèchement qu’il n’est pas du RPG, qu’il est juste un ami d’Alpha Condé. L’ambassadeur a peut être raison mais de grâce qu’il fasse preuve de bonne foi, qu’il travaille avec nous surtout pendant le séjour du chef de notre parti “, a lancé un militant qui a requis l’anonymat. Celui-ci a par ailleurs estimé que Kerfalla Yansané travaille pour l’opposition.

“La preuve est qu’il travaille avec un conseiller, un certain Mamadou Diallo, qu’il a emmené de Conakry et qu’on connait bien parce que c’est un militant caché de l’UFDG. Je crois que c’est lui qui file nos informations à l’opposition sinon on ne comprend pas pourquoi des informations que nous estimons confidentielles se sont retrouvées dans les mains de nos opposants”?, s’intérroge ce militant du RPG.

Autre critique, culinaire celle là…

“Hier soir quelqu’un était obligé d’aller chercher à manger pour le président quelque part. Un repas chinois, je crois. Aujourd’hui, nous n’avons pas pu bien manger parce que les repas venus de la résidence ne sont pas des mets de spécificité guinéenne qu’on aurait souhaité”, selon un membre de la délégation présidentielle.

L’octogénaire Kerfalla Yansané est de plus en plus perçu par la communauté guinéenne comme un ambassadeur jupitérien à cause de son style autocratique et son manque de finesse diplomatique.

Alsény Ben Bangoura

 

AlloAfricaNews