L’Africa Finance Corporation (« AFC » ou « le Groupe »), le fournisseur de solutions d’infrastructures leader en Afrique, annonce l’émission avec succès de 500 millions de dollars US d’euro-obligation Reg S exclusivement, aux fins générales de l’entreprise, arrivant à échéance en octobre 2029.

L’euro-obligation senior non sécurisée qui est assortie d’un coupon de 3,75 % a été évaluée à un rendement de 3,895 % sur une durée de 10 ans. Il s’agit de l’obligation à échéance la plus longue émise par le groupe à ce jour. Cette obligation a éveillé un grand intérêt à l’échelle internationale, au Moyen-Orient, en Asie, au Royaume-Uni, en Suisse et en

Europe. Préalablement au lancement de l’obligation, une conférence téléphonique mondiale organisée par l’AFC s’est tenue avec les investisseurs et a été suivie de réunions d’investisseurs à Londres

Il s’agit de la quatrième émission d’euro-obligation du groupe au sein de son programme mondial d’effets à moyen terme de 3 000 000 de dollars US. Les produits de cette euro-obligation procureront du capital à l’AFC pour soutenir sa croissance et sa stratégie d’investissement dans les infrastructures sur le long terme.

L’obligation a été classée A3 par Moody’s Investor Services, tout comme l’est la catégorie émetteur de l’AFC. Elle est cotée à la Bourse irlandaise et a été distribuée à des investisseurs en Asie (28 %), au Royaume-Uni (26 %), en Suisse (17 %), au Moyen-Orient et en Afrique (15 %), ainsi qu’en Europe (11 %).

Samaila Zubairu, président-directeur général de l’AFC, a commenté l’annonce: «Nous sommes ravis du succès du placement de notre quatrième euro-obligation, qui a bénéficié d’un fort taux de souscription à travers le monde. Le niveau d’appétit pour cette obligation constitue un vrai témoignage de la confiance croissante que les marchés de capitaux mondiaux placent dans le potentiel d’investissement de l’Afrique, particulièrement en matière d’infrastructures, ainsi que de leur confiance en l’AFC en qualité de partenaire légitime pour sécuriser les opportunités de capital institutionnel sur le continent.»

MUFG, J.P. Morgan, Merrill Lynch International, First Abu Dhabi Bank PJSC et Rand Merchant Bank sont intervenus comme gestionnaires principaux et courtiers associés pour la problématique Reg S libellée en dollars US. Par AMA

 

AlloAfricaNews