Denis-sassou2Le “dialogue national” sur l’avenir des institutions en République du Congo voulu par le président Denis Sassou Nguesso a prôné vendredi un “changement de constitution” qui permettrait au chef de l’État de se représenter en 2016.

 

Selon le communiqué final lu à Sibiti (250 km à l’ouest de Brazzaville) à l’issue de ce forum politique boudé par l’essentiel de l’opposition, les délégués se sont prononcés majoritairement pour une nouvelle constitution qui ferait sauter l’âge maximal pour se présenter à la présidentielle et la limitation à deux des mandats que peut exercer un chef de l’État. L’opposition dénonce un “coup d’État constitutionnel”. Agence

 

AlloConakry