Le nouveau conseiller chargé des affaires politiques de l’ambassade de Guinée aux Etats-Unis, M. Fodé Camara (photo), a pris ses fonctions à Washington, en remplacement de Mme Aminata Kassé rappelée au pays.

M.Camara est un diplomate de carrière qui a fait ses débuts au ministère guinéen des Affaires Etrangères, après de brillantes études en sciences politiques en France et en Grande Bretagne.

Jusqu’à sa récente nomination, il assumait les mêmes fonctions à Rabat, au Royaume du Maroc.

Auparavant, il avait servi dans plusieurs pays dont la Belgique et la Suisse, notamment.

Contrairement à certains de ses prédécesseurs, M Camara parle plusieurs langues nationales et internationales parmi lesquelles l’Anglais, une langue jugée indispensable pour bien mener une mission diplomatique aux Etats-Unis.

Dans un entretien à AlloConakry, M. Camara s’est réjoui de sa nomination à Washington. Il se dit prêt à oeuvrer au renforcement des relations d’amitié et de coopération entre les Etats-Unis et la Guinée, aux cotés de l’ambassadeur Blaise Cherif, un homme dont il loue les qualités humaines et professionnelles.

“M. Blaise Cherif est un homme affable et courtois qui travaille avec une certaine vision. Je pense que si vous faites correctement votre travail, vous n’avez aucun problème avec lui”, a souligné M. Camara dont la nomination intervient, alors que la mission diplomatique guinéenne à Washington éprouve un besoin réel en personnel qualifié.

Pour le nouveau conseiller politique, les réformes initiées à la mission de Washington par l’ambassadeur Blaise Cherif répondent au besoin de la nouvelle politique d’orientation du gouvernement guinéen, dans le cadre de la qualification de la diplomatie du pays.

A rappeler qu’après plus de trente années de carrière distinguée, notamment au HCR, M. Blaise Cherif, 68 ans, était à la rétraite lorsqu’il a valu la confiance du président Alpha Condé et sa nomination au poste qu’il occupe actuellement aux Etats-Unis.

Depuis son arrivée au pays de l’Oncle SAM en septembre 2011, M. Cherif assume ses fonctions avec droiture et efficacité, estiment les observateurs.

Il a opéré les réformes pour éliminer toute mauvaise conduite à la mission et imposer une rigueur dans le travail.

Récemment, une source proche de la chancellerie, s’exprimant sous couvert de l’anonymat, a confié à AlloConakry que “c’est en représailles contre les réformes de l’ambassadeur Cherif que certains fonctionnaires de l’Ambassade ont orchestré une campagne de diffamation contre lui”, à travers des journaux alimentaires en ligne.

Comme par hasard, cette “campagne” a coincidé avec le rappel de la plupart de ces fonctionnaires qui ont, depuis, céssé de travailler conformément à un arrêté du ministère des Affaires Etrangères.

Le nouveau conseiller politique est, pour l’instant, le seul fonctionnaire à avoir été nommé à Washington depuis le rappel précédent.

Il emboite le pas à l’attaché militaire de l’ambassade, le Général Boundouka Condé déjà en poste, après sa désignation en automne dernier. Celui-ci  était précédemment le chef d’état major des forces armées guinéennes.

 

Alsény Ben Bangoura

 

AlloConakry