La crise actuelle à la Confédération africaine de football (CAF) a franchi une nouvelle étape lundi, lorsque le secrétaire général Mouad Hajji a démissionné de son poste.

Le Marocain était au pouvoir depuis moins d’un an, ayant pris ses fonctions en avril 2019.
Sa démission intervient à un moment où la CAF fait l’objet d’un examen minutieux de la part de la FIFA, l’instance dirigeante du football mondial, qui a récemment commandé un audit qui s’est avéré accablant pour l’organe directeur du football africain. “Je tiens à remercier chaleureusement le président Ahmad Ahmad de m’avoir donné l’occasion de servir le football de notre continent à un tel niveau de responsabilité”, a déclaré Hadji dans un communiqué.

Mouad Hadji a démissionné pour “des raisons personnelles” tout en exprimant la nécessité de “retourner au Maroc dès que possible”, ajoute la déclaration.

Sa démission a été acceptée par le président de la CAF Ahmad Ahmad, qui doit désormais convoquer une réunion d’urgence du comité afin de nommer un secrétaire général par intérim.

“Je ne doute pas que le Président continuera à œuvrer pour le bon développement du plus beau sport possible”, a déclaré Hadji.

Le mois dernier, BBC Sport Africa a publié les détails de l’audit de Pricewaterhouse Coopers, qui a révélé que la CAF était dans un état de désarroi car il remettait en question la comptabilité, la gouvernance et les paiements de l’organisme. AFP

 

AlloAfricaNews