L'envoyé spécial des Etats-Unis pour le Sahel Peter Pham en compagnie de l'ambassadeur Mombouli, doyen du corps diplomatique africain, mercredi 28 novembre 2018, à la chancellerie du Congo à Washington. AlloAfricaNews

L’envoyé spécial des États-Unis pour la région du Sahel, l’ambassadeur J. Peter Pham, a participé mardi,21 octobre, à une table ronde ministérielle pour le Sahel central portant sur la réponse à la crise humanitaire au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Cette réunion de haut niveau a été organisée conjointement par le Danemark, l’Allemagne, l’Union européenne et les Nations unies.

Prenant la parole à cette occasion, l’ambassadeur Pham a souligné les contributions des Etats-Unis à la région du Sahel. Il a mis un accent particulier sur le leadership de son pays en tant que premier donateur de la région dans les domaines de l’aide humanitaire, du développement et de la santé, ainsi que l’engagement de Washington à améliorer les conditions de sécurité sur le terrain pour les personnes touchées par le conflit et les travailleurs humanitaires qui cherchent à soulager leurs souffrances.

M. Pham a appelé les gouvernements de la région à se concentrer sur la protection des civils, afin de garantir la justice pour tous. Pour le diplomate américain, les auteurs de violations et d’exactions commises à l’encontre du droit humanitaire international doivent répondre de leurs crimes.

Avec des exemples à l’appui, l’ambassadeur Pham a en outre expliqué la manière dont les États-Unis aident les populations du Sahel à passer du statut de bénéficiaire de l’aide humanitaire à celui d’investisseur dans le développement et réitéré la nécessité de se concentrer sur les causes profondes de la violence et de l’instabilité.

 

AlloAfricaNews