Le changement de recommandation intervient au moment où le variant Delta provoque une forte résurgence dans le nombre de cas de Covid-19 aux États-Unis.

Les Américains vaccinés doivent à nouveau porter le masque en intérieur dans les zones à haut risque, ont annoncé les autorités sanitaires du pays (CDC) mardi. « Dans les zones où la transmission (du Covid-19) est importante, les CDC recommandent aux personnes entièrement vaccinées de porter des masques dans les lieux publics en intérieur », a déclaré Rochelle Walensky, directrice des Centres de prévention et de lutte contre les maladies.

La rumeur courait depuis quelques jours : les principaux responsables sanitaires du pays se sont réunis dimanche soir pour évoquer le sujet, selon CNN. Pourtant, la semaine dernière, les CDC défendaient encore l’idée que les personnes vaccinées n’avaient pas besoin de porter le masque en intérieur. Mais la propagation rapide du variant Delta aux États-Unis, où il représente 90 % des contaminations, a rendu nécessaire cette nouvelle directive.

Autre constat: si les vaccins actuels demeurent très efficaces contre les formes graves de la maladie, les hospitalisations et les décès, on observe de plus en plus de cas chez les personnes vaccinées. De nouvelles données « indiquent qu’en de rares occasions, des personnes vaccinées (…) pourraient être contagieuses et transmettre le virus à d’autres. Ces nouvelles découvertes sont inquiétantes et justifient malheureusement une mise à jour de notre recommandation.»

Selon les chiffres des CDC, le nombre de contaminations est en forte hausse dans une grande partie du Sud des États-Unis, mais moins dans le Nord-Est, mieux vacciné. Pour freiner la propagation du variant Delta, les CDC recommanderont également aux écoles de demander aux professeurs, étudiants ou visiteurs de porter le masque, qu’ils soient vaccinés ou non.

Charge virale du variant Delta 1 000 fois plus grande

Une étude publiée récemment dans la revue scientifique Virological montre que la charge virale dans les premiers tests des patients touchés par le variant Delta était 1 000 fois plus grande que celle des patients de la première vague du virus en 2020.

Non seulement le variant Delta se reproduit plus rapidement au sein de son hôte que les souches précédentes mais les personnes infectées répandent bien plus le virus dans l’air, augmentant de manière importante la probabilité de transmission.

«Cela ne signifie pas que la qualité ou le niveau de protection du vaccin a baissé, déclare Eric Cioe-Pena, expert en santé publique à Northwell Health. C’est une solution à un problème qui existe parce que nous avons un niveau élevé de personnes qui ne sont pas vaccinées.» AFP

 

AlloAfricaNews