Il s’agit de l’épilogue de plusieurs mois de la crise politique provoquée par sa mise en cause dans l’assassinat de son ancienne épouse en 2017.

Le Premier ministre du Lesotho Thomas Thabane a annoncé lundi 18 mai sa démission, épilogue très attendu de plusieurs mois d’une crise politique provoquée par sa mise en cause dans l’assassinat de son ancienne épouse en 2017. Thomas Thabane et son épouse étaient en instance de divorce depuis plusieurs années.

«J’ai décidé de vous annoncer personnellement que je quitte mes fonctions de Premier ministre du Lesotho. Je voulais que vous l’entendiez de la bouche du cheval», a déclaré à la presse le chef du gouvernement âgé de 80 ans, depuis sa résidence. Mais l’homme, dont le mandat devait s’achever en 2022, n’a pas précisé si son retrait était immédiat.

Au pouvoir depuis près de trois ans, Thomas Thabane, cinquième Premier ministre depuis 2014 de ce petit royaume, est soupçonné depuis le début de l’année d’avoir participé à l’assassinat de son ex-femme, Lipolelo Thabane, quelques jours avant de prendre ses fonctions.

Lâché par son propre parti, la Convention de tous les Basoto (ABC), et sa coalition gouvernementale, il a jusque-là résisté à tous les appels à la démission. Pressé de prendre sa retraite au plus vite, il ne s’était engagé à quitter ses fonctions que « d’ici à la fin juillet », en raison de son âge.