L’ex-président centrafricain Michel Djotodia, qui avait pris le pouvoir par les armes en 2013 à la tête de la rébellion à majorité musulmane Séléka avant de démissionner et de s’exiler 10 mois plus tard, est arrivé vendredi à Bangui, ont rapporté des médias locaux et étrangers.

A 71 ans, Michel Am-Nondroko Djotodia revient au pays après six années d’exil au Bénin, où il vivait jusqu’alors, et 24 jours après le retour à Bangui de François Bozizé, le président qu’il avait renversé avant de s’autoproclamer chef de l’Etat le 24 mars 2013.

Djotodia était alors à la tête de la rébellion dominée par la communauté musulmane de la Séléka, un mouvement qu’il avait fondé et dissout le mois suivant sa prise du pouvoir, mais qui a continué à combattre des groupes d’auto-défense appelés anti-balakas.

Aussitôt arrivé à Bangui, l’ancien chef de l’Etat a été reçu par l’actuel Président de la République Faustin Archange Touadera. A l’issue de l’audience, M. Djotodia a annoncé être venu à Bangui pour soutenir le processus de paix enclenché par les autorités centrafricaines à travers l’accord de Khartoum. Agence

 

AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :