Le chef de l’Etat guinéen le Pr Alpha Condé a limogé les préfets de N’zérékoré et de Siguiri. Rien n’a été dit officiellement sur la révocation de Hassan Sanoussy et Aboubacar Sidiki Kaba.

Mais les observateurs estiment que le décret publié lundi a trait aux récents incidents qui ont eu lieu dans ces deux préfectures de la haute Guinée et de la Forêt où plusieurs civils ont été tués par les troupes gouvernementales.

Le préfet de N’zérékoré Hassan Sanoussy a été convoqué à Conakry pour être entendu dans le cadre d’une enquête sur les tueries de Zoghota intervenues dans la nuit du vendredi au samedi 04 août.

Une délégation du gouvernement conduite par le président de la commission économique et sociale Michel Kamano et comprenant Claude Pivi, chef de la sécurité présidentielle tous deux ressortissants de la région, ont été dépêchés sur les lieux avec une enveloppe de 300  millions de FG pour tenter de consoler les populations traumatisées.

Les tueries de Zoghota, comme le massacre du 28 septembre 2009, suscitent colère et indignation parmi de nombreux guinéens et .risquent de ternir l’image déjà chancelante du régime du professeur Alpha Condé.

L’Association des Ressortissants de la Guinée Forestière en Amérique (ARGUIFA), vient d’annoncer une marche de protestation prévue pour le 31 août pour dénoncer, selon les organisateurs, les “massacres de Zoghota et interpeler le gouvernement guinéen à prendre ses responsabilités; mais aussi pour attirer l’attention du monde entier sur les cas de violations des droits de l’homme”, en Guinée.

Mais de source bien informée, la date du 31 août serait contestée par certains membres de l’Arguifa et même du Conseil supérieur de la dispospora forestière qui souhaiteraient une concertation approfondie sur la question.

Alloconakry.com